home arrow actualités
Bienvenue chez SanaSativa® SA Version imprimable Suggérer par mail

L'extrait du chanvre -  recette pour faire soi-même (voir au-dessous)

 

SanaSativa® SA encourage et soutient la culture du chanvre paysan et sa mise en valeur
à la ferme et par les petites entreprises.

Nous avons fixé des critères de qualité pour un chanvre naturel et sain. Traduit en termes économiques:

 

                  SanaSativa® SA fait un travail de pionnier
                  et crée un marché nouveau avec le chanvre paysan.



 
 
 

Recette pour faire soi-même l'extrait liquide de chanvre dioïque

Alcool dénaturé ou alcool industriel
Fleurs séchées de chanvre dioïque indigène
Récipient solide (verre, métal, plastic)

Pour 1 litre d'alcool industriel (92°) prendre 50 - 80 g de fleurs sèches (100 g si très grainées) de chanvre industriel dioïque (sativa non-indica, pauvre-en-THC, code fédéral 533, payements directs frs. 1'600.--/ha jusqu'à 2007). Mettre les fleurs dans un récipient, verser dessus l'alcool industriel. Laisser tirer pendant une quinzaine de jours, remuer le récipient ou brasser le contenu de temps en temps. Puis verser par la passoire fine, presser le rest pour en extraire tout le liquide. L'extrait de chanvre est prêt à l'usage (0,1 dl diluée dans 10 l d'eau d'arrosage ou d'aspersion).

 

 


 
 
 
 
 
 
HanForte

 
Le traitement des plantes avec des produits chimiques-synthétiques représente un grand risque pour les gens et l’environnement. Les résidus néfastes pour la santé se retrouvent dans les eaux de surface et souterraines ainsi que dans les aliments. Les petits animaux souffrent eux aussi de cet état de fait. Il n’existe cependant pas en Suisse de politique vraiment axée sur la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires chimique et synthétiques, ce en vue de diminuer les nuisances liées à ces produits. Vu la dégradation généralisée de l’environnement, et l’augmentation des cas d’allergie, il est urgent d’éviter l’usage de produits chimiques sur les surfaces agraires pour qu’elles redeviennent des zones de vie.



Les paysans et les jardiniers peuvent, par le biais de simples mesures, apporter leur contribution au maintien de la variété des espèces animales et végétales. Toute une connaissance de produits naturels a été, au cours des générations de cultivateurs, accumulée en vue de rendre plus résistant les plantes, les fruits, les légumes et les fleurs, leur permettant de faire face avec succès aux différents parasites et maladies. La première mesure est préventive, savoir développer puis utiliser des produits qui augmentent la capacité de l’organisme de la plante à résister aux attaques, bien entendu sans qu’il en résulte un quelconque effets négatif sur les hommes, les animaux et les sols. Une plante aux capacités de résistance renforcées a moins besoin de produits phytosanitaires ou peut même y renoncer.



HanForte est un nouveau produit élaboré à base d’extrait concentré de fleurs de chanvre indigène (sativa non-indica, jusqu’en 1007 avec code fédéral 533, frs. 1'600.--/ha payements directs), non toxique, bio-statique, liquide, nouvellement développé pour les cultures agricoles et les jardins, pour les fruits, légumes et pommes de terre, pour la vigne et les fleurs, L’effet naturellement antifongique, anti-bactériel et antibiotique incorporé à la plante de chanvre à l’état vert a été incorporé dans le produit fortifiant HanForte qui, absorbé par le feuillage, se dilue dans l’organisme végétal tout entier. L’usage constant et régulier de HanForte fortifie les plantes, stimule la production de chlorophyle, accélère la croissance et permet de réduire sensiblement l’emploi de produits phytosanitaires, cuivre y-compris, jusqu’à y renoncer. Fruits et légumes traités au HanForte, de par une meilleure symbiose, se distinguent par une texture ferme, une saveur supérieure, une très bonne conservation.
 


Dosage

1 dl de HanForte dilué dans 100 litres d’eau ou 1 ml pour 1 litre. La première fois au stade deux feuilles ou trois feuilles, puis durant toute la période de végétation une fois tous les 15 - 20 jours. La température extérieure doit se situer en-dessus de 15 degrés. La toute première fois au stade de deux ou quatre feuilles opérer avec une dilution double (1 dl pour 200 l). S’il y a déjà des attaques de champignons ou de bactéries procéder avec une concentration double.
 

Composition

Ethanol 94%, 2% méthylethylcetone, 1% résine de chanvre.
 

Emballages

1 dl: Fr. 5.--
2 dl: Fr. 9.--
5 dl: Fr. 20.--
1 litre: Fr. 35.--
5 litres: Fr. 140.--
 
 
Ne pas ingurgiter! Tenir éloigné des enfants! Inflammable



rapport d'analyses de la Fédération suisse d'élevage de la race brune, août 2004 (pdf pour télécharger et imprimer)

rapport d'analyses de la Fédération suisse d'élevage de la race brune, septembre 2004 (pdf pour télécharger et imprimer)

 

 


>> Hansjörg Walter, prés. USP, est pour le chanvre!

 


SanaSativa.ch1.jpg SanaSativa.ch2.jpg


Récolte du chanvre fourrager

La plante de chanvre une fois coupée ne repousse pas. Un prérécolte, manuelle, est possible en début d'été. Quelques 6 à 8 semaines après avoir semé, les plantes sont données entières à manger aux ruminants, chevaux et porcs. On prend si possible les plantes mâles, pour laisser la place libre aux femelles, plus riches en aliment à cause de leurs graines. Cette prérécolte deux ou trois semaines, après tiges et branches se sont durcies, et il faut les passer au bec-à-maïs (sauf pour les porcs qui les rongent). Mélangé au reste du fourrage, le chanvre peut être donné tout au long de l'été. Fin août jusqu'à fin septembre, ce qui reste du champ est récolté au bec-à-maïs et mis en silage/balles ou transformé en bouchons (calibre 9). Il faut tout de suite porter le chanvre coupé au séchage, car il chauffe vite. Le volume récolté est d'une moyenne de dix tonnes TS/ha. Cela est moins que le maïs, mais le chanvre compense avec une qualité alimentaire bien supérieure à celle du maïs. La mise en bouchons ne pose aucun problème technique, tout se passe comme avec du maïs. Le chanvre grâce à sa teneur optimale en matière sèche de 28,5 % lors du fauchage, se marie bien avec d'autres ensilages. Le quart à un tiers du silage en chanvre fourrager est une bonne proportion. Les bouchons peuvent être fabriqués avec du chanvre seulement ou, selon le type de bétail et d'affouragement, en mélange avec d'autres fourrages. Un classique est le bouchons moitié-moitié (maïs-chanvre).


Le site du chanvre paysan est régulièrement complété avec de nouveaux apports.

 
 
Hasen mit Hanf
SanaSativa® SA
Franex
1489 Murist (FR)
tél. 026 665 16 02 / fax 04
 
 
 
 
 
E-Mail